Thème d’enquête 8. Dimensions éthiques pour les enfants, les jeunes et un avenir vivable

Photo by: Kompas/Hendra A. Setyawan

Mondialement, les enfants et les jeunes (moins de 18 ans) représentent 29 % de la population mondiale. Dans une lettre ouverte (en anglais) au journal The Guardian, le comité organisateur mondial du mouvement des grèves pour le climat a écrit : «  Notre génération a grandi avec la crise du climat et nous devrons y faire face pendant le reste de nos jours. Malgré cela, la majorité d’entre nous ne sont pas inclus dans le processus décisionnel local et mondial. Nous sommes l’avenir sans voix de l’humanité ». 

Selon Dr Field (en anglais), « si, en tant qu’éducateurs, nous voulons créer des espaces d’apprentissage qui encouragent les jeunes à aborder, de façon significative, des enjeux dans leur communauté, nous devons aussi les encourager à utiliser tous les renseignements, les outils et les ressources à leur disposition. C’est par l’action que des futurs empreints d’espoir sont créés ». Pour orienter les décisions futures, nous devons permettre aux élèves de faire preuve de créativité et de laisser libre cours à leur inspiration pour créer le changement, être des citoyens actifs, faire preuve de pensée critique et viser des solutions pour remédier aux problèmes dans leur collectivité. 

Le changement climatique aura des répercussions sur les générations futures, et il faudra prendre des décisions difficiles pour concilier les mesures d’atténuation et d’adaptation et qui cibler par ces dernières. Le Canada a un faible pointage de vulnérabilité et un état de préparation élevé pour s’adapter aux répercussions du climat. Bien que le pays soit appelé à faire face à certaines difficultés d’adaptation, il est bien placé : il vient 6e rang parmi les pays les moins vulnérables et 18e au chapitre de la préparation, selon la  Notre Dame Global Adaptation Initiative (2019, en anglais). D’autres pays se tourneront vers le Canada pour obtenir un soutien financier en raison des catastrophes naturelles découlant du changement climatique, et leurs habitants y chercheront refuge, ce qui accroît l’importance de ses ressources, telles que l’eau potable. Il n’y a aucune réponse claire concernant les façons d’aborder ces enjeux, mais nous pouvons 1) discuter avec les élèves des dimensions éthiques qui touchent les valeurs sociétales fondamentales de l’équité, de la diversité et de l’inclusion; et 2) envisager un avenir empreint d’espoir qui a transformé la disparité.

Ce thème d’enquête porte sur les enfants et les jeunes qui grandissent avec une compréhension de la crise du climat, sur ses répercussions potentielles sur leur avenir et sur les moyens qui se présentent à eux pour participer au processus du changement.

Les dimensions éthiques du changement climatique défient la notion d’équité dans tous les sens de ce mot. Ce sont les personnes les plus vulnérables et les moins responsables qui risquent d’en subir les conséquences les plus graves. Essentiellement, « la majorité des victimes sont mal placées pour nous demander des comptes — étant donné qu’elles sont soit très pauvres, pas encore nées ou non-humaines » (Yale 360, en anglais). L’histoire du racisme environnemental est reconnue, vu que les personnes racialisées ou les plus défavorisées sur le plan socioéconomique portent un fardeau d’exposition disproportionné aux impacts environnementaux négatifs. Ces derniers concordent avec cette histoire d’injustice environnementale. Le changement climatique n’est pas un problème national, mais mondial; l’air que nous respirons est le produit d’émissions mondiales et le réchauffement que nous ressentons est lié aux actions et réactions de chaque pays du monde. À mesure que les impacts du changement climatique s’aggravent, les défis éthiques  deviennent une réalité plus imminente et décourageante.

Pays vulnérables 

Bon nombre des pays en développement sont situés dans des régions sensibles au climat et, souvent, ces pays ne disposent pas des ressources nécessaires pour prévenir des changements massifs ou s’adapter convenablement au climat changeant. Les pays dont le climat est déjà plus chaud subissent des conséquences économiques plus graves étant donné que leurs températures supérieures les exposent davantage à l’accroissement de la chaleur. Les régions côtières et les petites îles sont particulièrement sujettes aux inondations en raison de l’élévation croissante du niveau de la mer et de l’intensification des tempêtes. Le nombre de personnes qui risquent d’être victimes d’une inondation chaque année pourrait augmenter de façon exponentielle et forcer les populations à se diriger vers les régions intérieures (Islam et Winkel, en anglais).

Futures générations 

Les problèmes que nous créons maintenant sont susceptibles d’avoir des répercussions graves sur la qualité de vie des générations futures. Yale Environment 360 (en anglais seulement) pose la question suivante : « Pourquoi les populations de l’avenir devraient-elles payer pour réparer nos dégâts? » Les émissions de carbone que nous créons actuellement pourraient demeurer dans l’atmosphère pendant jusqu’à 100 ans. Tous les effets environnementaux négatifs prévus s’aggravent avec le temps, touchant plus sérieusement les générations futures. Parmi certains de ses effets à long terme, citons : la hausse des températures, le changement des tendances en matière de précipitations, le nombre accru de sécheresses et de vagues de chaleur, l’intensification des ouragans et des tempêtes tropicales et l’élévation du niveau de la mer. (GIEC)

Espèces non-humaines 

Le réchauffement mondial des températures a des effets négatifs graves sur différentes espèces, ce qui les rend vulnérables ou les menace d’extinction. Par exemple, le changement climatique bouleverse les tendances migratoires des animaux et force plusieurs d’entre eux à partir en quête de températures plus froides. Il accroît la prévalence de pestes qui ont des effets nuisibles sur la santé de nombreuses plantes et de nombreux arbres, supprimant les sources d’alimentation de diverses espèces. De plus, les êtres humains détruisent l’habitat des plantes et d’animaux pour l’agriculture et le bois d’œuvre. La hausse de la température de l’océan Arctique est problématique pour la faune qui y habite. Dans de nombreux cas, la fonte de la glace déstabilise les habitudes de reproduction, d’alimentation, de repos, de chasse, etc. Ces exemples n’illustrent qu’un très petit nombre d’effets nuisibles sur les plantes et les animaux, dont la capacité de survie est compromise.

Aborder des discussions difficiles

Le problème ne consiste pas à se demander s’il faut passer à l’action, mais comment le faire. Le consensus scientifique est catégorique et le message est clair. Toutefois, les lacunes de compréhension persistent et un exposé des faits post-vérité continue d’influencer les décisionnaires et les médias et, de ce fait, s’infiltre dans la compréhension générale de la société. Il est problématique de déterminer comment aborder ces types d’exposés des faits avec les élèves. Si ces opinions ou conversations surviennent dans la classe, comment les enseignants peuvent-ils admettre l’existence d’une « controverse » et éviter de faire taire le scepticisme ou le doute? 

La sensibilité du changement climatique pour les enfants et les adolescents devrait représenter un facteur pour les éducateurs, qui étudient les divers aspects du sujet. Plus précisément, au moment d’aborder les dimensions éthiques du changement climatique dans la classe, c’est important de reconnaître la réaction des élèves, d’y réagir et d’y réfléchir. Pour que l’apprentissage soit productif, comment la conversation peut-elle passer d’un partage d’information et d’une acquisition de connaissances à l’encouragement à agir. 

Le dialogue délibéré est un puissant outil de  discussion qui pourrait représenter un cadre utile pour aborder le changement climatique dans chaque dimension. Le dialogue délibéré (en anglais) vise à repérer les lignes de conduite les plus prometteuses et fiables pour un certain problème, soit une « intention de le résoudre ». 

L’exploration de ces dimensions éthiques invite les élèves à réfléchir à des questions difficiles et à analyser en profondeur leurs propres normes éthiques (et celles de la société) relativement au changement climatique.

Pour susciter l’intérêt des élèves et les inciter à réfléchir, choisissez l’une ou plusieurs des idées de provocation suivantes. 

Idée 1) Citations incitant à la réflexion 

Les citations peuvent provoquer de profondes réflexions. Pour cette activité, disposez diverses citations au sujet changement climatique sur les tables dans la classe. Demandez aux élèves de circuler dans la classe et de les lire, puis de choisir celle qui les touche le plus . En groupes de deux à leur table, permettez aux élèves d’expliquer leur raisonnement à l’autre élève. Demandez-leur ensuite de trouver un autre partenaire à la table suivante et de lui expliquer leur raisonnement. 

Certaines citations sont suggérées ci-dessous, mais une recherche rapide sur Internet peut en révéler bien d’autres.

Nous avons le choix d’utiliser la vie qui nous a été donnée pour créer un monde meilleur – ou de ne pas nous en donner la peine du tout. » – Jane Goodall

  1. Un retour à une vie plus simple n’est pas un pas en arrière. – Yvon Chouinard
  2. L’avenir sera vert, ou inexistant . – Jonathon Porritt
  3. Nous traitons cette planète comme s’il en existait une autre qui attendait de nous accueillir . – Terri Swearingen
  4. Si un article ne peut pas être réduit, réparé, reconstruit, revendu, refectionné, remis en état, recyclé ou composté, il devrait être restreint, repensé ou retiré de la production. – Peter Seeger
  5. Oneme demande souvent si je crois au réchauffement de la planète. Je réponds simplement : Croyez-vous à la gravité? – Neil deGrasse Tyson
  6. Pour faire du bien, il faut faire quelque chose. – Yvon Chouinard
  7. Tout le monde veut changer le monde, mais personne ne songe à se changer soi-même » – Leo Tolstoy
  8. Quand on jette quelque chose, ça doit aller quelque part. – Annie Leonard
  9. En tant que consommateurs, nous avons beaucoup de pouvoir pour changer le monde en portant simplement attention à ce que nous achetons ». – Emma Watson

Idée 2) Vidéos 

  • Changement climatique : Passez à l’action dès maintenant pour les enfants  (UNICEF Canada): 2 min 21 sec – Voilà le message véhiculé par de jeunes Africains qui ont participé au programme de cartographique numérique d’UNICEF (qui documente l’impact du changement climatique sur leurs communautés).
  • Comment nous, les enfants, avons changé le monde [Plant for the Planet]: 5 min 21 sec – Le récit derrière Plant for the Planet – perspective des jeunes sur la façon dont les enfants peuvent changer le monde et avoir un impact réel sur la crise du climat.
  • Comment les grèves pour le climat ont parcouru le monde [Guardian] 2 min 15 sec – Vidéo montrant les millions de personnes qui ont fait la grève pour protester contre l’urgence du climat et inciter les gens à agir. 
  • Comment nourrir la planète en 2050 [Commission on Sustainable Agriculture and Climate Change] 6 min – Cette vidéo met en lumière les trois limites que la communauté mondiale doit respecter pour atteindre la sécurité alimentaire : la quantité de nourriture pouvant être produite dans un climat donné; la quantité de nourriture requise pour une population croissante et changeante; et les effets de la production alimentaire sur le climat.

Idée 3) Articles 


À l’aide d’un sujet issu de l’une des provocations susmentionnées, demandez aux élèves de créer leurs propres questions plus poussées en utilisant un Tableau Q. Ce tableau offre aux élèves un cadre pour développer une gamme de questions ayant une signification personnelle pour eux et pouvant regrouper tant des questions factuelles fermées que des questions divergentes ouvertes. Des questions assorties de niveaux de complexité différents peuvent être créées en utilisant les divers quadrants du tableau. Pour une version en PDF téléchargeable du tableau, cliquez sur ce lien (en anglais seulement).

Tableaux Q de questions plus poussées 

Les enseignants et les élèves peuvent utiliser cet outil pour créer des questions, allant de questions factuelles de base à des questions plus poussées visant la synthèse, l’application et l’évaluation. 

La complexité des question s’accroît à mesure que vous allez du quadrant gauche supérieur au quadrant droit inférieur. 

  • Que… (événement)
  • Où et quand (situation)
  • Quel (choix)
  • Qui (personne)
  • Comment (façon)
  • Pourquoi (raison) 
  • est/sont (présent) 
  • A fait/ont fait (passé)
  • Peut/peuvent (possibilité)
  • Pourrait/pourraient (probabilité)
  • Fera/ferait/feront/feraient (prévisibilité)

Souvenirs et compréhension (aptitudes de réflexion de base)

Compréhension et mise en application 

Mise en application et analyse 

Évaluation et création (aptitudes de réflexion supérieures)

Si vous préférez utiliser des questions toutes faites, voici quelques exemples portant sur les dimensions éthiques du changement climatique :
  • Selon vous, quel rôle devraient jouer des pays développés comme le Canada pour atténuer les impacts climatiques dans des pays plus durement touchés, plus vulnérables et moins responsables? 
  • Quelles sont les façons d’autonomiser les jeunes à passer à l’action et à faire entendre leur voix au sujet des stratégies d’atténuation et d’adaptation au changement climatique? Pourquoi est-ce important? 
  • Dans le contexte des effets du changement climatique, disséquez la citation suivante : « La majorité des victimes sont mal placées pour nous demander des comptes — étant donné qu’elles sont soit très pauvres, pas encore nées ou non-humaines ». 
    • Que pourrait représenter « nous » dans ce contexte? 
    • Comment pourrions-nous « rendre des comptes »?
    • Faites une recherche : Pourquoi ces groupes spécifiques (« très pauvres, pas encore nés ou non-humains ») se ressentent les plus des effets graves du changement climatique? 
  • À qui incombe-t-il d’assumer ces responsabilités? 
  • Malgré toute la négativité entourant le changement climatique, il y a des millions de personnes et de jeunes à l’échelle mondiale qui posent des gestes incroyables pour faire une différence concrète. Comment ces gestes pourraient-ils être exploiter pour une action mondiale plus généralisée? Comment le momentum créé par les  militants du climat pourrait-il se maintenir pour provoquer des changements et des actions plus vastes et pluridimensionnelles? 
  • Comment votre classe pourrait-elle raconter le récit de la façon dont votre communauté a réagi aux impacts climatiques et aux politiques, actions et mesures d’interventions y afférentes?

 

Acquisition de connaissances

Utilisez l’une des suggestions suivantes pour aider les élèves à acquérir des connaissances sur les dimensions éthiques du changement climatique pour les enfants, les ados et d’autres personnes.

  • Configurez la classe pour former un Cercle d’acquisition de connaissances. Les questions présentées dans la section « Génération de questions » peuvent représenter des tremplins vers des discussions sur les dimensions éthiques, comme l’équité, la diversité et l’inclusion .
  • Invitez un expert communautaire local afin d’en savoir plus sur les dimensions éthiques du changement climatique.
    • Où s’adresser :
      • Organisme environnemental sans but lucratif
      • Agences de services sociaux locales
      • Avocat
      • Agent en matière d’équité

Agent en matière des droits de la personne

Demandez aux élèves de choisir deux inégalités sociétales ou éthiques qui leur tiennent à cœur et qui, selon eux, sont exacerbées par le changement climatique. Demandez-leur de rédiger un court paragraphe afin d’expliquer pourquoi c’est le cas à leur avis. Si vous le désirez, vous pouvez faire appel à un organisateur graphique de cause à effet pour modifier les activités pour certains des élèves ou la totalité d’entre eux. Demandez-leur de pousser leur réflexion plus loin afin d’identifier des effets secondaires.

Les élèves peuvent vous remettre leur travail à la fin de la classe pour vous permettre de l’évaluer et de comprendre leurs diverses perspectives. Comme activité de suivi le jour suivant, vous pourriez classifier le travail des élèves sous diverses catégories (sociales, économiques et culturelles et utiliser ces dernières pour regrouper les idées ou déterminer l’orientation d’un cercle d’acquisition des connaissances.

Activité 1: Jeu de chaises

Jeu de chaises pour comprendre pourquoi le changement climatique touche les pays du 

sud plus que ceux du nord. Module 2: https://www.injusticesclimatiques.be/dossier-pedagogique.php 

 

Activité 2: Les solutions sont la clef 

Module 4: la clef pour le changement: les solutions: https://www.injusticesclimatiques.be/dossier-pedagogique.php

 

Activité 3: changement climatique et inégalités. 

La Déclaration Universelle des droits de l’homme

“Cette activité consiste à faire découvrir les droits humains et les droits de l’enfant de manière plus concrète en abordant la thématique du changement climatique que l’on n’associe pas forcément toujours aux droits humains.

La première étape consiste en une activité en sous-groupes afin que les élèves puissent découvrir par eux-mêmes les liens entre le changement climatique et les droits humains/droits de l’enfant. Un lien avec les inégalités engendrées par le changement climatique est également à faire tout au long de l’activité.”

Débat en U

Cette activité, appelée Débat en forme de U encourage les élèves à voir les mérites de toutes les facettes d’un sujet et d’évaluer les prises de position le long d’un continuum plutôt qu’en fonction d’options binaires « pour » ou « contre ». Ce débat diffère d’un débat traditionnel, qui déclare des gagnants et des perdants en visant l’adoption de positions en fonction de faits et de points de vue différents et en permettant aux élèves d’apprendre à changer leur fusil d’épaule et à réfléchir aux raisons pour lesquelles leur opinion pourrait avoir changé. Le Critical Thinking Consortium explique : « L’objectif consiste à encourager les élèves à défendre provisoirement des positions tout en écoutant les autres pour tenter de déterminer l’attitude personnelle la plus facilement défendable le long d’un continuum de possibilités. Plutôt que de tenter de convaincre les autres, les élèves expliquent pourquoi leur prise de position est la plus défendable pour eux. L’atteinte d’un consensus n’est pas requise.”

La tenue d’un débat en forme de U pourrait être compatible avec plusieurs des thèmes d’enquêtes de ce guide. Pour celui-ci, qui porte sur les dimensions éthiques et sur l’avenir des jeunes et des enfants, voici quelques exemples de question pour le débat :

  • Quelles sont les façons les plus efficaces pour les jeunes de participer à l’action climatique?  
  • Quel devrait être le plafond mondial des émissions de gaz à effet de serre ou des températures? Qui devrait prendre ces décisions? Et comment cette décision devrait-elle être prise?
  • Comment les décisionnaires devraient-ils concilier les besoins à court terme de la société avec l’assurance d’un climat stable à long terme?
  • Selon vous, quel rôle les pays développés, comme le Canada, devraient-ils jouer pour remédier au changement climatique dans les pays qui sont plus durement touchés par celui-ci, plus vulnérables à ses effets et moins responsables de ce dernier?

Pour vous préparer au débat en forme de U, vous devrez commencer par réaliser une activité de remue-méninges en class afin de déterminer certaines des positions, ainsi que la fin du continuum pour la question principale. Les élèves devraient aussi avoir la possibilité d’effectuer des recherches indépendantes.

Pour la tenue du débat en forme de U :

  • Demandez aux élèves qui ont des opinions polarisées (c.-à-d. fortement en accord ou en désaccord) de se positionner aux deux extrémités du U  
  • Demandez aux élèves dont les opinions sont variables de se positionner près de la partie arrondie du U.  
  • Demandez aux élèves à chaque extrémité du U d’énoncer leur position et d’offrir seulement quelques raisons à l’appui  
  • En cas de déséquilibre, positionnez-vous (enseignant) du côté le plus faible pour favoriser les discussions.
  •  Passez d’un côté à l’autre à mesure que élèves représentant toutes les parties du U expriment leur opinion..
  • L’objectif le plus important consiste à encourager les élèves à se déplacer le long du continuum. Quand ils se déplacent, demandez-leur ce qui les a incités à changer d’opinion. 

Vous pouvez accéder à tout le matériel nécessaire à la tenue d’un débat en U ici . (en anglais)

 

Bilan de santé mentale : Activity:devenir un leader transformationnel en matière de climat.

Climate Therapy Alliance – Pacific Northwest. Emotional Resilience Toolkit for

Climate Work (Version 1.0). September 20, 2019.

Après avoir étudié certaines des grandes questions présentées dans ce thème d’enquête, nous vous recommandons d’accorder aux élèves du temps pour réfléchir à leurs gestes personnels.

Commencez par lire ce qui suit : Buckminster Fuller a demandé «Si la réussite ou l’échec de la planète et des êtres humains dépend de qui je suis et de ce que je fais, qui serais-je et que ferais-je?»

L’une des qualités des leaders transformationnels est la suivante : « vous préconisez un avenir durable, juste et gratifiant ». Pouvez-vous penser à trois façons de concrétiser cette idée dans votre école ou dans votre vie personnelle? Prenez quelques instants pour les mettre sur papier.

Lisez les questions suivantes et accordez du temps aux élèves pour y réfléchir.

  • Quel symbole pourriez-vous utiliser pour vous rappeler de renouer avec cette vision?
  • Qu’est-ce qui pourrait vous aider à réaliser cette vision? Quels sont les obstacles?
  • Y a-t-il des mesures que vous êtes disposé à prendre dès maintenant pour favoriser votre mouvement vers l’avenir?

Les enseignants feront appel à des méthodes multiples pour évaluer l’apprentissage à divers stades. La méthode suivante représente une solution de rechange aux tests habituels et peut-être utilisée après le stade de la consolidation ou à tout autre moment pendant la leçon pour vérifier le niveau de compréhension des élèves.  

  • Stratégie Pourquoi je m’en soucie? Cette activité porte sur les dimensions éthiques du changement climatique. Distribuez aux élèves des fiches ou une demi-feuille de papier pour encourager la brévité et pour éviter que les élèves se sentent accablés par une tâche onéreuse. Demandez-leur de choisir une leçon tirée du thème d’enquête qui les a personnellement touchés et qui explique la pertinence du concept pour leur vie ou la façon de le mettre en pratique.
Le fait d’accorder du temps aux élèves pour passer à l’action est un aspect essentiel du processus d’apprentissage, car il habilite les élèves et atténue leur éco-anxiété.

Idées pour passer à l’action ::

  • Création d’une campagne pour explorer les façons les plus efficaces d’aider les jeunes et les enfants à agir.
  • Réflexion sur les inégalités sociales liées au changement climatique qui ont été étudiées pendant le chapitre. Certains membres de votre communauté sont-ils plus susceptibles que d’autres de se ressentir davantage des effets du changement climatique?
  • Mise sur pied d’une cueillette de fonds pour appuyer une organisation axée sur la justice climatique, qu’elle soit près de votre localité ou éloignée.

Action Project Examples

  • École secondaire Bayridge – Faire une différence concrète (2013) 
    • Dans cette école, les élèves de 12e année ont fait des recherches sur les effets négatifs des bouteilles d’eau en plastique (qui ne se décompensent jamais complètement et qui polluent ainsi les terres et les océans pendant plusieurs siècles), puis ont présenté les résultats à leur communauté. En renseignant et en inspirant les élèves (plus jeunes) de leur école, ces élèves envisagent les mesures actives que leur communauté et eux peuvent prendre pour protéger les générations futures Voir leur projet ici.  
  • École Wolseley – Aide aux sans-abri (2015) 
    • Certaines des personnes qui seront les plus durement touchées par le changement climatique sont celles qui n’ont pas les moyens financiers de s’y adapter ou qui n’ont des ressources ou un soutien insuffisants. Cette école a organisé une collecte de vêtements et de denrées qu’ils ont ensuite donnés à des organisations locales œuvrant auprès des personnes sans abri et moins fortunées. Voir leur projet ici.  
  • Nattes de couchage faites de sacs de lait – École secondaire de Bowmanville (2019)
    • On a local level, this project is upcycling materials to do something positive for a population that needs support. Students encouraged members of their community to donate used milk bags to the school to create sleeping mats for the local homeless population. See their project here.