Thème d’enquête 5. Santé humaine : En remédiant au changement climatique, on améliore aussi la santé des êtres humains

Photo by asonwoodhead23

Le présent thème d’enquête se penche sur des sujets délicats. Il étudie le lien entre le changement climatique et de nombreux aspects de la santé humaine. Nous y avons ajouté des ressources, des activités et des renseignements qui mettent en lumière les effets graves et répandus du changement climatique sur la santé mentale et physique des gens d’un bout à l’autre du Canada. Le thème invite aussi les élèves à prendre leur propre santé en considération face à ces sérieux changements climatiques. Nous examinons la façon dont de nombreux gestes visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre ont aussi l’avantage d’améliorer notre santé.

Grâce à des discussions ouvertes, à des provocations réfléchies et à plusieurs activités concrètes, ce thème d’enquête offre aux éducateurs de nombreuses orientations possibles pour présenter côte à côte la santé humaine et les changements climatiques.

Afin de vous aider à tenir des conversations avec vos élèves pour connaître leurs sentiments au sujet des menaces existentielles du changement climatique, nous vous recommandons plusieurs autres ressources à consulter. Avant de vous sentir prêts à créer un espace sécuritaire où les élèves peuvent explorer les enjeux du changement climatique, vous devriez vous sentir appuyés et informés par les voix d’experts en la matière. Voici une liste de théories et de pratiques de la part de certaines des voix prépondérantes dans le domaine :

Théorie 

 Pratiques

Le climat change à un rythme rapide, et ces changements continuent d’avoir de profondes incidences sur la santé humaines . C’est important de considérer la santé humaine comme étant plus que la simple absence de maladies. La santé humaine est un cadre à plusieurs dimensions qui englobe, à parts égales, le bien-être mental, physique et émotionnel. Le changement climatique a des incidences directes et indirectes pour la santé mentale et le bien-être psychosocial (en anglais seulement). Dans l’ensemble, de récentes études ont révélé que les Canadiens souffrent de plus en plus de troubles de santé mentale et de symptômes liés aux effets du changement climatique. En outre, en ce qui concerne les répercussions sur la santé physique, « le changement climatique peut toucher la santé humaine directement et indirectement, par l’intermédiaire de variations touchant les vecteurs de maladies (comme les moustiques), les pathogènes hydriques, la qualité de l’eau et de l’eau, et la disponibilité et la qualité d’aliments » (GIEC, 2001).  Afin d’aborder l’urgence du changement climatique de l’angle de la santé et du bien-être dans les salles de classe canadiennes, c’est important de comprendre les répercussions de ce phénomène sur tous les aspects de la santé humaine. 

C’est essentiel d’informer les élèves des répercussions du changement climatique sur la santé en raison du lien étroit qui existe entre le comprendre et y donner suite. Le rapport intitulé Psychological Research and Climate Change révèle que les gens sont mieux en mesure d’agir pour remédier au changement climatique, et plus motivés à le faire, quand ils peuvent établir un lien entre les renseignements et les solutions et leur propre santé et bien-être ou leur environnement local.  

Il y a de nombreux facteurs additionnels qui touche la susceptibilité d’une personne ou d’une région aux effets négatifs du changement climatique, dont l’emplacement géographique, la présence de maladies ou d’invalidités préexistantes ou les inégalités (facteurs socioéconomiques,  et démographiques, niveau d’éducation, statut économique et âge).

Santé physique 

L’Agence de la santé publique du Canada a réparti les risques du changement climatique pour la santé physique entre cinq catégories : Mortalité et morbidité liées à la température; Catastrophes naturelles associées aux conditions météorologiques; qualité de l’air; contamination de l’eau et des aliments; et effets de l’exposition aux rayons ultra-violets sur la santé. Certains des effets sur la santé peuvent être liés à des événements climatiques concrets, comme les catastrophes naturelles (sécheresse, inondations,), mais d’autres changements sont plus graduels.  (Santé Canada) 

 

Mortalité et morbidité liées à la température : les périodes de chaleur supérieure à la normale et le nombre de jours de plus de 35 degrés Celsius se multiplient et, en fonction de cette trajectoire, ils continueront de le faire au cours du prochain siècle, causant : 

  • des maladies respiratoires et cardiovasculaires; et
  • des risques accrus pour la santé au travail.

Catastrophes naturelles associées aux conditions météorologiques : Le changement climatique a pour effet d’accroître tant la gravité que la fréquence des catastrophes naturelles au Canada, lesquelles peuvent causer : 

  • des dommages à l’infrastructure de santé publique;
  • des blessures et des maladies;
  • un stress mental et social; 
  • des risques accrus pour la santé au travail; et 
  • le déplacement forcé des populations.

Qualité de l’air : les voitures, les avions et les installations industrielles causent la pollution de l’air, qui s’intensifie en raison du réchauffement des températures et cause : 

  • une exposition accrue aux polluants et aux allergènes de l’air intérieur et extérieur;
  • des maladies respiratoires;
  • des cancers, des crises cardiaques, et des accidents vasculaires cérébraux; et 
  • d’autres maladies cardiovasculaires.

Contamination de l’eau et des aliments : le changement climatique intensifie les précipitations et les ondes de tempête, et a pour effet d’accroître la température de l’eau, ce qui peut contribuer aux inondations et aux débordements et peut avoir pour effet de propager les eaux d’égout, les produits chimiques, les maladies, les bactéries et les algues toxiques. Le changement climatique peut aussi mettre la santé des aliments en danger  en raison de la variation des conditions environnementales et sociales susceptibles d’accroître la probabilité de contamination.  

Effets de l’exposition aux rayons ultra-violets sur la santé : L’exposition accrue aux rayons ultra-violets pose des risques élevés et a le potentiel de causer :

  • des affections cutanées et un risque accru de cancer de la peau;
  • des cataractes; et 
  • des perturbations de la fonction immunitaire.

Santé mentale 

La santé mentale est influencée de nombreuses façons par le changement climatique, que ce soit directement ou indirectement, et elle peut avoir des répercussions graves et chroniques sur la santé physique. Bien que les troubles de santé mentale chroniques puissent être moins évidents que les maladies physiques, ils n’en sont pas moins importants. Il se peut que les personnes ressentent des sentiments de peur et de découragement susceptibles de se manifester sous forme de troubles mentaux graves, tels que le trouble de stress post-traumatique, l’anxiété, la dépression, la tristesse, les troubles d’abus de substances et autres. 

Les catastrophes naturelles, qui causent des dommages à l’infrastructure, aux systèmes d’alimentation, aux services médicaux, aux systèmes de transport, aux habitations, aux biens de la population, voire aux personnes, peuvent avoir des répercussions sur la santé mentale de la population. Elles peuvent causer ou exacerber le stress, et leurs effets psychologiques peuvent être tant profonds que permanents. 

Le changement climatique graduel peut aussi donner lieu à des troubles de santé mentale chroniques. On appelle « éco-anxiété » les sentiments d’impuissance, de désespoir et d’inquiétudes constantes au sujet de l’avenir de la planète, ainsi que de sa propre santé et de celle des générations futures. 

Selon un rapport intitulé Mental Health and Our Changing Climate, les troubles de santé mentale graves et chroniques peuvent regrouper ceux qui suivants :

  • Anxiété
  • Dépression
  • Trouble de stress post-traumatique 
  • Exacerbation du stress
  • Perte d’identité personnelle et professionnelle 
  • Sentiments de fatalisme et de désespoir 
  • Traumatisme et choc

Cliquez ici pour jeter un regard approfondi sur les répercussions spécifiques du changement climatique sur la santé mentale.

C’est essentiel d’être conscient de la santé mentale des élèves avant d’aborder le changement climatique dans la salle de classe. Il y a des risques indéniables liés à la dramatisation du problème et à la création d’un sentiment d’impuissance chez les élèves. Toutefois, quand l’accent est placé sur la prise de mesures pour lutter contre le changement climatique, les répercussions sur la santé mentale peuvent être positives plutôt que négatives. Le fait d’encourager les élèves à faire des choix avantageux pour l’environnement ou à prendre des mesures collectives peut tenir en échec certains des effets négatifs du changement climatique. Selon la American Psychological Association, « les solutions climatiques améliorent non seulement la qualité de l’air et des aliments, mais ils rehaussent aussi nos capacités cognitives et notre santé mentale ».

Pour en savoir davantage sur le lien entre la santé mentale et le changement climatique, lisez le rapport Mental Health and Our Changing Climate

Pour susciter l’intérêt des élèves et les inciter à réfléchir, choisissez l’une ou plusieurs des idées de provocation suivantes.

Reportages de l’actualité.

  • L’impact potentiel du changement climatique sur votre santé (en anglais) [CBC]: 6 min 01 sec – Les conditions environnementales changeantes peuvent avoir des répercussions sur la fréquence de certaines maladies, telles que l’asthme, les allergies, la maladie de Lyme, l’anxiété et plus encore. Les médecins pourraient ne pas être préparés à composer avec ces changements.
  • Le changement climatique est la principale menace à la santé humaine : reportage [CBC]: 7 min 05 sec – Selon un rapport dans The Lancet, la pollution de l’air créée par les émissions de gaz à effet de serre contribue au décès de millions de personnes à l’échelle mondiale chaque année. Ce rapport suggère que la lutte contre le changement climatique est potentiellement la décision la plus importante que les gouvernements pourraient prendre pour améliorer la santé des gens.
  1.  

Conférences TEDx Talk

  • Le changement climatique affecte notre santé : y a-t-il un remède? [TEDx: Johnathon Patz]: 19 min 07 sec – Jonathan Patz, MD, MPH, est professeur et chaire en santé et en environnement à l’Université de Wisconsin-Madison, où il dirige aussi le Global Health Institute. Cette conférence inclut des analyses récentes démontrant que l’atténuation du réchauffement de la planète recèle de nombreuses possibilités en matière de santé et donnera lieu à d’importantes réductions des coûts liés aux soins de santé.

Pour remédier à l’anxiété des élèves, il faut d’abord en découvrir la cause. Armés de cette information, vous pourrez découvrir leurs idées fausses, comprendre leur manque d’information et leur offrir des solutions. La technique des Cinq pourquoi est l’une des méthodes utilisées pour creuser plus loin afin d’évaluer le niveau de compréhension des élèves. Cette méthode d’interrogation itérative vise à explorer la cause d’un enjeu particulier. Comme pour toutes les discussions sur un sujet délicat, c’est important de toujours tenir compte des sentiments de l’élève et de bien choisir les questions. Dans l’activité des Cinq pourquoi, une question est posée, et les élèves, souvent en groupe de deux (afin de créer un espace plus sécuritaire qu’une discussion impliquant toute la classe), réagissent aux réponses de leur camarade de classe en disant « Pourquoi? ». Le chiffre 5 est simplement une suggestion; la période de questions prend fin quand les réponses ne fournissent aucun nouveau renseignement.

 Voici certaines suggestions de questions pour vous aider à réaliser l’activité des Cinq pourquoi :

  •  Comment vous sentez-vous quand vous voyez ou entendez des communications qui nient l’existence du changement climatique?
  •   Y a-t-il une bonne façon de parler du changement climatique en ce qui concerne la santé mentale et le mieux-être?
  •  Quels gestes concrets pouvons-nous poser – tant individuellement que collectivement – pour atténuer le stress et l’anxiété causés par le changement climatique?

Cercle d’acquisition des connaissances 

Après avoir utilisé une carte des conséquences pour formuler certaines idées initiales, la création d’un Cercle d’acquisition des connaissances est une bonne façon d’approfondir le sujet de la santé humaine et d’encourager la participation de nombreux élèves. Vous pourrez poser certaines questions d’orientation aux élèves et jouer le rôle de médiateur pendant la conversation qui s’ensuivra. C’est une bonne idée de prendre des notes pendant la discussion ou d’en tenir un registre d’une autre façon afin de pouvoir y faire référence par la suite pour déterminer si la compréhension des élèves a progressé.

Pour déterminer le niveau de compréhension des élèves à l’égard de ce sujet, demandez-leur de créer une « carte des conséquences » illustrant les effets physiques du changement climatique et ses incidences possibles sur la santé physique et/ou mentale. À cette fin, les élèves utilisent un modèle pour schématiser plusieurs conséquences primaires (immédiates), secondaires et tertiaires liées à une question clé.

Comme activité de prolongement pour permettre aux élèves de vérifier leur propre compréhension, fournissez-leur des marqueurs de couleur ou des papillons amovibles pour leur permettre d’ajouter une autre couche à leur carte des conséquences. Demandez aux élèves de suggérer des stratégies pour diminuer les répercussions du changement climatique. Cette couche peut les aider à illustrer les avantages conjoints de certains gestes pour remédier au changement climatique et améliorer la santé humaine. Par exemple, le transport actif (la marche ou le vélo) peut contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, tout en vous aidant à faire plus d’exercice; le passage à un régime alimentaire à base de plans contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, tout en améliorant les habitudes alimentaires de nombreuses personnes.

  • Question
  • Conséquence primaire 
  • Conséquence secondaire
  • Conséquence tertiaire

ACTIVITÉ 1: LA PANDÉMIE DE COVID ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (60-90 min)

La pandémie de covid a eu un impact énorme sur la société et certains diraient qu’elle a détourné l’attention de la crise climatique, se concentrant plutôt sur la santé humaine. D’autres soutiennent que la pandémie crée de nombreuses possibilités de dialogue et d’action sur le changement climatique. Dans cette activité, les élèves regardent le film « 6 liens étonnants entre le Covid et l’environnement » (https://www.youtube.com/watch?v=C-fQBYq7H4A ) et s’engagent ensuite dans une activité pour communiquer leur réponse. 

Ils commencent par travailler en groupe afin de créer une carte conceptuelle pour discuter et organiser les idées présentées dans le film. Ensuite, les élèves travaillent individuellement ou en binôme pour rédiger une critique du film, en soulignant ce qui était efficace, ce qui aurait pu être amélioré et comment. Les conseils pour écrire une critique de film se trouvent ici.

En tant qu’idée de prolongement, les étudiants pourraient être mis au défi d’écrire leur propre scénarimage (storyboard) pour un documentaire mettant en évidence la relation entre la pandémie de COVID et le changement climatique.

 

ACTIVITÉ 2: MÉDECINS POUR L’ENVIRONNEMENT (90 min) 

L’Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME) est une association de médecins soucieux de l’environnement. Elle a déterminé que de nombreux médecins ont une compréhension limitée de l’impact du changement climatique sur la santé humaine et de la manière dont leur pratique sera affectée par le changement climatique. Pour combler cette lacune, elle a conçu des renseignements et des formations pour aider les médecins à modifier leurs pratiques afin d’intégrer une meilleure appréciation de la façon dont le changement climatique touche la santé de leurs patients. 

Dans cette activité, les élèves examinent l’approche et le matériel de l’ACME, et les utilisent pour créer un outil de communication engageant et informatif à l’intention de leur médecin de famille ou de leur clinique locale, par ex. une brochure, une publicité radio, une publicité télévisée, article de journal, une affiche ou un mème. 

Les ressources de l’ACME se trouvent ici.

La classe peut voter pour déterminer le meilleur de ces documents et les utiliser pour une véritable campagne de sensibilisation auprès des cliniques et des médecins de leur communauté.

 

ACTIVITÉ 3 : PLANIFIER UN ÎLOT DE FRAÎCHEUR (7e année en montant)

Dans la plupart des villes canadiennes, les changements climatiques entraînent des températures plus chaudes en été.  Un îlot de fraîcheur est un endroit où la végétation et les matériaux utilisés abaissent la température ambiante. Il améliore la qualité de l’air, la gestion des eaux pluviales ainsi que la santé et le bien-être des citoyens. La chaleur excessive et les polluants présents dans l’air peuvent entraîner de nombreux impacts sur la santé physique et mentale. Dans certains cas, ils peuvent aggraver des maladies cardiovasculaires et respiratoires et mener à des hospitalisations, voire à des décès.

Pour cette activité, vos élèves passeront en revue la ressource développée par Nature Québec, « passeport aux idées fraîches », accessible ici.

Divisez vos élèves en sept groupes (un pour chacune des sept stratégies) et demandez à chaque groupe de https://www.youtube.com/watch?v=zwhc1Z0GlXg résumer et d’expliquer au reste de la classe la stratégie qui leur a été assignée, et de discuter de tous les endroits où ces idées peuvent être vues. 

En guise de prolongement, invitez chaque groupe à concevoir un plan pour mettre en œuvre leur îlot de fraîcheur dans un lieu réel de l’école ou de la communauté voisine. Si possible, faites précéder cette activité d’une promenade autour de la cour de l’école et du quartier pour trouver des emplacements viables. Pour aller encore plus loin, sélectionnez un ou plusieurs plans et mettez-les en œuvre!

Cette étape est conçue pour encourager les élèves à intégrer et à synthétiser des idées clés. Quand les élèves font des rapprochements entre les leçons et constatent les facteurs qui les relient, ils peuvent solidifier leurs connaissances et approfondir leur compréhension.

Activité : Désespoir et autonomisation (en anglais seulement). 

Conçue par David Selby et Fumiyo Kagawa pour enseigner le changement climatique aux adolescents. 

Cette activité a pour but d’encourager les élèves à partager leur anxiété au sujet d’un avenir touché par le changement climatique. Cet exercice les aidera à apprendre que les autres partagent les mêmes craintes, à se sentir autonomisés pour y faire face et à favoriser une disposition qui les préparera à agir. 

Cela emmènera les élèves sur un parcours ponctué de puissantes émotions, culminant avec l’examen, par eux, de « leurs capacités potentielles d’amener le changement en se souvenant du pouvoir qu’ils ont pu trouver  dans des circonstances apparemment décourageantes ».

Vous trouverez la leçon complète dans « Teaching Teens about Climate Change », qui se trouve dans les Outils pédagogiques

 

Activité : Activité de vérification de la santé mentale: Être bien avec soi-même, une technique de ressourcement

Climate Therapy Alliance – Pacific Northwest. Emotional Resilience Toolkit for Climate Work (Version 1.0). 20 septembre 2019.

Prenez le temps d’appuyer et d’accompagner les élèves par l’intermédiaire d’une pratique méditative. Lisez lentement le passage suivant et faites une pause après chaque paragraphe.

« Fermez vos yeux ou détendez votre regard, et prenez trois grandes respirations.

En inspirant, infusez votre corps, votre cœur et votre esprit d’oxygène frais, en le sentant et l’imaginant circuler de votre tête à vos orteils. Quand vous expirez, libérez votre esprit de vos pensées et invitez votre corps à se détendre. Laissez votre esprit suivre le mouvement d’inspiration et d’expiration, invitant chaque respiration à être lente, complète et longue.

Permettez maintenant à votre respiration d’adopter son propre rythme. Songez, une à une, à vos importantes interactions de la journée – clients, amis et étrangers. Lorsque chacune d’entre elles se présente à votre esprit, honorez l’interaction, puis, avec une respiration de compassion, détournez votre attention de ces interactions et rendez-leur leur énergie.

Après les avoir libérées, tournez-vous vers l’expérience directe de votre propre vitalité et sentiment de bien-être. Ressentez ces qualités dans votre corps. Votre vitalité prendra peut-être la forme d’une image, d’une couleur, de lumière ou de sensation physique. Quelle que soit votre expérience, prenez les prochaines minutes pour prendre des respirations nourrissantes.

Quand vous inspirez, sentez et imaginez l’oxygène renforcer votre vitalité. Si elle avait pris la forme de lumière, celle-ci sera peut-être graduellement plus lumineuse. Si c’est une couleur, elle changera peut-être. Inspirez, en recevant son effet nourrissant, puis expirez, en vous détendant.

Après cinq minutes, constatez les changements, quelque subtils qu’ils soient, dans votre corps, votre esprit et vos émotions.

Sentez-vous présents et ancrés dans votre corps et, quand vous êtes prêts, ouvrez les yeux. Prenez les prochaines minutes pour bouger un peu plus lentement que d’habitude (avant de reprendre vos activités ou avant de vous concentrer de nouveau sur le groupe.) »

Les enseignants évaluent l’apprentissage à divers stades du thème inquisitif et à l’aide de nombreuses méthodes différentes. La méthode suivante représente une solution de rechange aux questionnaires et aux tests et peut être utilisée après la consolidation ou à tout autre moment pendant la leçon pour évaluer le niveau de compréhension des élèves.  

Stratégie du tableau de choix 

La Stratégie du tableau de choix tient compte des principes de la conception universelle de l’apprentissage en encourageant plusieurs méthodes d’expression.  Les élèves choisissent un mode parmi les choix offerts (voir ci-dessous) pour présenter leur niveau de compréhension. Pour plus de renseignements ici (en anglais seulement).

  • Présentation par affiches 
  • Illustration d’une bande dessinée 
  • Rédaction d’un « rap »
  • Présentation par le mime 
  • Choix libre 
  • Chanson 
  • Diatribe 
  • Présentation Powerpoint
  • Construction d’un modèle à l’aide de matériaux recyclés

Il y d’innombrables possibilités de projets d’action qui permettraient aux élèves d’amener des changements positifs dans leur communauté locale pour aborder les effets du changement climatique sur la santé physique et mentale. Voici quelques exemples pour vous inspirer : 

Idées pour passer à l’action :

  • Parlez à vos parents et amis de vos sentiments. Cela pourrait non seulement vous aider à mieux vous sentir, mais aussi aider les autres à réaliser qu’ils partagent les mêmes sentiments.
  • Impliquez-vous : collaborez avec d’autres ou lancer votre propre campagne ou projet sur le climat 
  • Commencez par modifier un comportement : allez à l’école à pied ou en vélo, plantez un jardin, réduisez vos déchets, offrez d’accompagner de jeunes enfants à l’école à pied, etc.
  • Abordez l’éco-anxiété des élèves et de la communauté en organisant des campagnes de sensibilisation, créant des espaces sécuritaires et tenant des groupes de discussion 
  • Sensibilisez le public au sujet de la menace des maladies infectieuses et d’autres maladies et des façons de vous protéger, ainsi que votre communauté 
  • Encouragez les leaders scolaires pour élaborer des politiques, créer des espaces et fournir des ressources visant à aider les élèves à surmonter défis de santé qu’ils vivent dans un monde en réchauffement

Exemples de projets d’action

  • Nourrir notre communauté – École communautaire Ruth Betts – Flin Flon, MB (2019)
    • Les élèves de l’école communautaire Ruth Betts ont créé un potager communautaire dans le but d’accroître l’offre de fruits et légumes frais. Ils ont acquis les connaissances nécessaires pour créer le potager, pour cultiver et récolter les fruits et légumes, puis pour les utiliser dans leurs repas et collations. Le potager comprend une roue de plantes médicinales, des plantes cérémoniales et un jardin des trois sœurs tenant compte de méthodes traditionnelles. Voir leur projet ici. 
  • Création d’un espace positif – École publique Duke of Connaught – Toronto, ON (2014) 
    • Les élèves de 8e année de l’école publique Duke of Connaught voulaient promouvoir la santé mentale et « créer un espace dans notre école qui reflète la diversité de sa population ». À cette fin, ils ont collaboré pour créer un Espace positif, salle où tous les élèves peuvent aller pour se sentir appuyés, acceptés et en sécurité, et ce, peu importe leur identité. La classe a étudié les expériences de nombreux groupes minoritaires et à risque et en a discuté afin de pouvoir concevoir une salle répondant à leurs besoins. Ils ont fait des choix consciencieux en matière de décoration, intégrant les drapeaux des pays du monde et des groupes LGBTQ+. Ils ont aussi incité le reste des élèves à participer à des projets d’art positif. Ensuite, ils ont rempli la salle de ressources pour les élèves dans le besoin. Le groupe espère élargir le rôle de cet espace en organisant des activités, des périodes de discussion et des périodes libres pour permettre à leurs camarades d’étudier les enjeux d’identité et de santé mentale. Voir leur projet ici.  
  • Festival végétalien – École secondaire E.L. Crossley, Pelham, ON (2016)
    • Les membres du Club E.A.R.T.H. de l’école E.L. Crossley voulaient renseigner leurs camarades sur les retombées potentiellement positives d’un régime alimentaire à base de plantes sur l’avenir de la planète. Les élèves ont organisé une semaine d’activités axée sur le végétalisme avec l’appui de divers partenaires communautaires. Ils ont notamment offert un cours de cuisine végétalienne avec un chef local, présenté le documentaire Cowspiracy, et organisé une journée de smoothies un bar à salade végétalien, des jeux dans la cafétéria et une journée de fournisseurs. Le Festival végétalien a connu un succès retentissant et suscité la participation d’un grand nombre d’élèves chaque jour. Voir leur projet ici. 
  • Avantages psychologiques de communier avec la nature – École secondaire Westview Centennial, Toronto, ON (2018) 
    • Les élèves de l’école secondaire Westview Centennial voulaient se familiariser avec l’impact de la nature sur le bien-être psychologique des personnes. Ils ont donc renseigné leurs camarades sur les effets positifs que le fait de prendre soin de plantes ou de passer du temps dans la nature peut avoir sur le stress et l’anxiété. Pour créer cet impact positif sur leur communauté, les élèves ont acheté du matériel de plantation et suscité la participation de leurs camarades pour planter des plantes et embellir le terrain de l’école. Maintenant, Westview dispose d’un espace où les élèves peuvent communiquer avec la nature d’une façon significative. Voir leur projet ici